samedi 15 juin 2013

RANDONNEE AU MONT ROTUI

Emblème des jus de fruits locaux, il étire son arête entre les baies de Paopao et de 
Opunohu et, du haut de ses 899 mètres, il domine la caldeira de l'ancien volcan qui
occupait le coeur de Moorea.
Son ascension étant réputée un peu exposée, je ne m'étais pas risqué à la tenter seul ; 
j'ai enfin trouvé deux collègues randonneurs intéressés pour m'y accompagner.
Départ presque en face de l'hôtel Hilton, un peu délicat à trouver, ...




.... montée dos au lagon sous un ciel un peu bâché (on ne s'en plaindra pas plus tard !), ...



... aussitôt qu'on s'élève, on commence à découvrir le paysage environnant, 
vers l'ouest, la Baie d'Opunohu, ...



... derrière nous, vers le nord, la crête que nous avons déjà escaladée et, tout en bas, 
les bungalows sur pilotis de l'Hôtel Hilton.




(Tant que la vidéo tiendra) un panoramique du nord au sud-est, 
de Papetoai à Tahiti au loin.





On se rapproche du sommet, les nuages montent de l'est, et le lagon sud apparaît derrière la crête 
au sud de la caldeira : Mouaroa et Mouapu dominent les champs d'ananas et les bassins d'élevage 
des chevrettes dans le fond d'Opunohu.




Les nuages nous entourent mais laissent dégagée cette superbe vue du lagon, 
de Papetoai au motu Fareone.


C'est dans de rares trouées que l'on aperçoit la baie de Paopao à nos pieds à l'ouest.


Les petits champignons de l'Hôtel Hilton (si le coeur vous en dit, dans les 600 € !!)



et les voiliers au mouillage devant la plage de Mareto

Ciel voilé à peu près toute la journée, nous avons eu une petite demi-heure de franc soleil pendant 
la descente : même le soleil "d'hiver" était bien costaud et rétrospectivement, 
nous avons apprécié le temps voilé !
Une superbe rando, pas si exposée que ça à part la dernière longueur, mais assez éprouvante
par des pentes abruptes et un sentier pas très marqué et un peu envahi par une végétation 'griffante', 
d'où nécessité d'un pantalon, voire même de manches longues.
Impératifs aussi, chapeau et quantité d'eau !
A recommander, même si on n'en fait que le premier tiers, le panorama vaut le coup !